Histoire et Prestige

Les origines de notre Etude remontent à 1892, date à laquelle l’Etude de Me Lehmann,
avocat et notaire, a été fondée à la Chaux-de-Fonds.

Au nombre de ses associés, l’Etude a compté un Conseiller national, un Conseiller aux Etats, un Juge au Tribunal fédéral, un Président de la Cour de cassation, deux Conseillers d’Etat, un Président du Conseil d’administration des CFF, deux membres du Conseil de la BNS, des députés au Grand Conseil…

Ainsi, dans les années 1910, Me Albert Rais (1888-1973), avocat et notaire, est devenu associé de l’Etude. Elu au Conseil National (PRD) en 1928, il quittera cette charge lors de son élection au Tribunal Fédéral en 1943. Il sera Juge au Tribunal Fédéral jusqu’en 1956. Il sera également Président de la Chambre suisse de l’Horlogerie et membre du Conseil de la BNS. Me Rais était alors associé à Me Auguste Jeanneret et à Me Raoul de Perrot.

Dans les années 40, c’est Me Jacques Cornu (1907-1985) qui est devenu associé de l’Etude. Me Jacques Cornu a été ensuite élu à la fonction de Président de la Cour de cassation, charge hautement symbolique de la reconnaissance que lui témoignaient ses pairs puisqu’il s’agissait du plus haut magistrat du canton. Me Jacques Cornu a longtemps occupé la « Villa Blanche » de Le Corbusier dont il était propriétaire.

Me Carlos Grosjean devient associé de l’Etude en 1954. Il sera ensuite nommé juge suppléant au Tribunal de La Chaux-de-Fonds. Le 25 avril 1965, il est élu au Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel et y restera jusqu’en 1977. En 1969, il est élu au Conseil des Etats qu’il quittera en 1979. Il présidera encore le Conseil d’administration des Chemins de Fer Fédéraux (CFF) de 1978 à 1993, siègera lui aussi au Conseil de direction de la Banque Nationale Suisse de 1978 à 1993 et sera membre de Conseil d’administration de la Société de Banque Suisse (SBS).

Après avoir été associé à Me Lucien Tissot et à Me Roland Châtelain, puis dans une Etude de Neuchâtel, Me Gérard l’Héritier, succédant à Me Jacques Cornu, s’est associé à deux de ses anciens avocats-stagiaires, Me Sven Engel et Me Stefan Choffat.

 

 

Nouvel essor

En 2015, l’étude connaît une nouvelle dynamique et fait peau neuve. Elle se nomme désormais NOVA et se présente sous apparence visuelle évocatrice de renouveau et de continuité.

Albert Rais
Me Albert Rais, né en 1888, avocat et notaire, est devenu associé de notre Etude dans les années 1910. Il était alors associé à Me Auguste Jeanneret et à Me Raoul de Perrot à la Chaux-de-Fonds.

En 1928, il est élu au Conseil national (PRD).

Il quittera l’Assemblée fédérale lors de son élection au Tribunal fédéral en 1943. Il sera Juge au Tribunal fédéral jusqu’en 1956.

Il sera également Président de la Chambre suisse de l’Horlogerie et membre du Conseil de la BNS. 

Me Rais est décédé en 1973.
Jacques Cornu
Dans les années 40, Me Jacques Cornu qui est devenu associé de notre Etude, la reprenant de Me Rais. Il avait accepté de la reprendre à la condition qu’il puisse continuer à faire du théâtre.
Me Jacques Cornu a été ensuite élu à la fonction de Président de la Cour de cassation, charge hautement symbolique de la reconnaissance que lui témoignaient ses pairs puisqu’il s’agissait du plus haut magistrat du canton.
Me Jacques Cornu a longtemps occupé la « Villa blanche » dessinée et construite par Le Corbusier, villa dont Me Cornu était propriétaire.
Carlos Grosjean
Originaire de la Chaux-de-Fonds, Me Carlos Grosjean est né le 14 janvier 1929 à Barcelone. Il fait des études classiques au gymnase de la Chaux-de-Fonds.
Il étudie ensuite le droit aux universités de Neuchâtel et de Tübingen. Il obtient son brevet d’avocat en 1954 et pratique le barreau dès cette date. Il devient juge suppléant au tribunal de la Chaux-de-Fonds. Il siège au Conseil général de sa ville de 1960 à 1965.
Le 25 avril 1965, il est élu au Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel et se voit confier la direction du département de police et des travaux publics. Il siège au gouvernement cantonal jusqu’au 16 mai 1977. Dans ces fonctions, il s’occupe du tunnel de la Clusette, de la traversée de Neuchâtel par la route nationale A5 ainsi que de la loi sur l’aménagement du territoire.
Il est élu député au Conseil des États en 1969, d’abord par le Grand Conseil, puis, dès 1971, par le peuple. Il siège à la Chambre haute jusqu’en 1979. Il préside notamment la Commission des affaires militaires de cette assemblée. Il s’oppose à l’article conjoncturel en 1973 puis après son départ du Parlement à l’adhésion à l’ONU (1986).
Il préside par la suite le Conseil d’administration des chemins de fer fédéraux de 1978 à 1993. Il siège également au Conseil de direction de la Banque nationale suisse de 1978 à 1993 ainsi qu’au Conseil d’administration de la Société de Banque Suisse.
Me Carlos Grosjean devient associé de notre étude en 1954.
Il est décédé le 28 mai 2004.
Gérard L'Héritier
Originaire de la Chaux-de-Fonds, Me Carlos Grosjean est né le 14 janvier 1929 à Barcelone. Il fait des études classiques au gymnase de la Chaux-de-Fonds.
Il étudie ensuite le droit aux universités de Neuchâtel et de Tübingen. Il obtient son brevet d’avocat en 1954 et pratique le barreau dès cette date. Il devient juge suppléant au tribunal de la Chaux-de-Fonds. Il siège au Conseil général de sa ville de 1960 à 1965.
Le 25 avril 1965, il est élu au Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel et se voit confier la direction du département de police et des travaux publics. Il siège au gouvernement cantonal jusqu’au 16 mai 1977. Dans ces fonctions, il s’occupe du tunnel de la Clusette, de la traversée de Neuchâtel par la route nationale A5 ainsi que de la loi sur l’aménagement du territoire.